Analyse: Ibrahima Ndiaye sur les législatives de juillet 2012

La cartographie politique, issue des législatives du 1er juillet prochain, donnera une indication essentielle sur l’équilibre des pouvoirs au Sénégal. Entre la nécessité d’une majorité de gouvernement pour la nouvelle administration, et, le besoin impérieux d’un contre-pouvoir parlementaire pour la démocratie sénégalaise, l’enjeu est de taille.

Ce blog se fera l’écho des analyses intéressantes sur cette question, quelque soient les partis-pris des commentateurs.

Je vous invite à lire aujourd’hui,  celle d’Ibrahima Ndiaye, de Socialisme et République Sénégal. Rappelant les caractéristiques du scrutin, les dynamiques électorales, l’absence de réelle représentation des mouvements civils du 23 juin 2011, comme des expatriés, Ndiaye livre ici une réflexion enrichissante. Bonne lecture.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Législatives, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s