Analyse: Mamadou Diouf sur le mercenariat en politique

Mamadou Diouf, que j’ai eu le plaisir d’entendre sur Houphouët Boigny au quai Branly, nous livre dans Sudonline, sa réflexion sur la « transhumance politique » et l’institution présidentielle.

Rien à ajouter sur les dérives de l’entrepreneuriat politique et ses mercenaires, souvent décriés dans ce blog. En revanche, s’agissant de l’élection du Président au suffrage indirect, j’ai quelques réserves: déplacer le problème, est-ce le résoudre ?

Sans une refonte des institutions parlementaires, et, singulièrement, du mode d’élection (1) de leur représentants, la démarche me paraît aujourd’hui aventureuse … Par ailleurs, si, en effet, l’heure n’est plus aux hommes providentiels, la question – centrale – du financement de la vie politique sénégalaise n’est-elle pas un chantier plus urgent ?

La démocratie sénégalaise peut-elle continuer à entretenir une classe politique en toute opacité, laissant libre cours à toutes les dérives ? En y incluant le clientélisme, sait-elle ce que lui coûte concrètement ce système, à bout de souffle ?

Il est sans doute temps d’instaurer un financement public, juste et transparent(2), de la vie politique au pays de la Téranga.

MAJ 05/06/2012 – 13:54

1: 65 sénateurs sur un total de 100 sont nommés par le président. 65 députés sont élus au scrutins départemental majoritaire à un tour et 55 au scrutin proportionnel national.

2: Sans préjuger du plafonnement des dépenses de campagne et de celui des dons privés, qui, s’ils demeurent, doivent répondre à la même exigence de transparence.

Pour aller plus loin sur la vie politique sénégalaise

Sénégal, le laboratoire démocratique – RFI (Quoiqu’on en pense), 2012

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Politique, Politique sénégalaise, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Analyse: Mamadou Diouf sur le mercenariat en politique

  1. Fofana dit :

    Election du President au suffrage indirecte pourquoi pas tenter l experience et voir ce qu elle donnera?
    Ps’souhaite ecouter conference Mamadou diouf ,avez-vous un lien svp

    • amadouamath dit :

      Je ne pense pas qu’après avoir goûté au suffrage universel, une nation accepte de retourner au suffrage censitaire. La conférence de M. Diouf – sur Houphouët Boigny – s’est tenue au Musé du Quai Branly, à Paris (quaibranly.fr). Essayez de fouiller le site, je n’ai malheureusement pas d’enregistrement personnel.

      Cordialement,

      Amadou Amath

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s